#5 - L'art du jonglage, l'illusion du multitâche

Jean-Baptiste Caillieret
2 months ago | 5 min read
#5 - L'art du jonglage, l'illusion du multitâche

Introduction

Aujourd’hui, on pense qu’être multitâche est LA solution à tous nos problèmes de gestion du temps. On pense qu’être capable de faire plusieurs choses en même temps est LA capacité fondamentale pour pouvoir devenir le meilleur.

Je suis navré si je casse un mythe, mais même les jongleurs ne sont pas multitâches.

“Faire deux choses à la fois, c’est n’en faire aucune.” Publilius Syrus

Le multitâche est un mensonge inventé par l’homme. C’est un mode d’échec, ce n’est ni efficace ni rentable sur le long terme comme sur le court terme. Quand on fait plusieurs choses à la fois, on les fait moins bien.

“Le travail multitâche n’est qu’une occasion de rater plusieurs choses à la fois” Steve Uzzell

Je vais donc vous faire principalement une synthèse de mes expériences et de ce que j’ai pu apprendre grâce au livre The One Thing.

Le Multitâche

Je me penche depuis plusieurs années sur l’analyse de la gestion du temps et d’après mes lectures et mes expériences, le travail multitâche n’est pas une bonne manière de travailler.

Quand on vous dit “Si ça prend moins de 2 minutes fais-le tout de suite”, c’est une erreur, il faut surtout le noter, car ce n’est pas forcément quelque chose d’urgent ou d’important. Du moins, pas plus que ce que tu fais en ce moment.

Le terme multitâche est apparu en 1960 et concernait les ordinateurs qui pouvaient traiter plus tâches à la suite en une vitesse record.

La vitesse à laquelle les ordinateurs traitent chaque étape aliment l’illusion de simultanéité. La comparaison entre ordinateurs et humains est donc très fortement erronée.

Nous pouvons faire plusieurs choses à la foi, comme parler et marcher ou mâcher un chewing-gum et lire une carte. Mais, comme un ordinateur, nous ne pouvons pas nous concentrer sur 2 choses en même temps. Notre attention effectue des va-et-vient.

C’est OK pour les ordinateurs, mais cela peut avoir de graves répercussions pour nous :

2 avions de ligne reçoivent l’autorisation d’atterrir sur la même piste.
On prescrit le mauvais traitement à un patient.
On laisse un nourrisson seul dans son bain.
La voiture dévie de sa trajectoire et se retrouve sur le mauvais côté de la route.
Et j’en passe…
Toutes ces tragédies potentielles montrent bien que les gens essaient d’en faire trop à la fois, et oublient des étapes vitales, dans un monde où tout va de plus en plus vite.

Nous ne manquons, aujourd’hui, pas de temps pour faire tout ce que nous devons faire. Nous avons, tout simplement, l’impression de devoir faire toutes ces choses le plus rapidement possible.

Nous appelons ça multitâche, et du coup, cela ressemble à la capacité de faire beaucoup de choses en même temps... un bouddhiste appellerait ça un esprit de singe. Billy Collins

L’illusion du jonglage

Le jonglage est une illusion.

Pour le spectateur, le jongleur jongle avec plusieurs balles.

En réalité, il attrape et relance chaque balle les unes après les autres indépendamment de façon très rapide.

C’est similaire au changement de tâche. Passer d’une tâche à l’autre impose un coût dont on a rarement conscience.

Lorsque l’on fait plusieurs choses en même temps, on est vraiment concentré sur aucune de ces tâches.

C’est comme marcher et parler en même temps. Si l’on arrive devant un pont de corde, on s’arrête de parler tout de suite. De même si l’on se lance dans l’explication de quelque chose qui nous captive ou dans une explication complexe, on va, tout simplement, s’arrêter de marcher.

Chaque fois que l’on essaye de faire plusieurs choses à la fois, on divise notre attention et l’on réduit l’efficacité de chaque processus.

Cela se définit par 5 points essentiels :

Le cerveau a une capacité limitée, on peut la diviser autant que l’on veut, mais cela coûte en rapidité et en efficacité.
Plus on passe de temps sur une autre tâche, moins on a de chance de reprendre la première. C’est comme ça que l’on se retrouve avec un tas de choses “à finir”.
Passe d’une activité à une autre nous fait perdre du temps à chaque fois que le cerveau se réajuste. Les millisecondes s’additionnent. On perd en moyenne 28% de notre journée dans ces réajustements, soit 6h43.
Les multitâcheurs chroniques développent un faux sentiment du temps qu'il leur faut pour faire quelque chose. Ils pensent quasiment tout le temps qu’il leur faudra plus de temps qu’il n’en faut réellement.
Les multitâcheurs font plus d’erreurs que ceux qui restent concentrés. Ils prennent de mauvaises décisions car ils remplacent les anciennes informations par les nouvelles, même si les anciennes étaient plus utiles.
Les multitâcheurs ressentent plus de stress étouffant et usant.

Quelle que soit la raison du multitâche, ces transitions nous ralentissent et nous abêtissent.

Conclusion

Si tu souhaites devenir multitâcheur, arrête-toi tout de suite. Je le répète, c’est le meilleur moyen de faire échouer plusieurs choses en même temps.

En revanche si tu souhaites devenir jongleur, il suffit de te concentrer sur une balle à la fois. Prends une balle, perfectionne-toi, puis ajoute une balle, perfectionne-toi et ainsi de suite. Cependant, attention à ne pas trop diviser ton attention et ton temps, tu pourrais le regretter un jour et ce jour-là, il sera trop tard pour faire machine arrière.

Si tu as besoin d'aide pour mettre en place tout cela parce que tu n'es pas à l'aise avec Internet ou avec ce genre d'outils, je peux t'accompagner dans ton évolution grâce au programme Impac'Temps. Un programme d'accompagnement sur mesure pour que tu puisses construire ta réussite, lever des blocages et utiliser mon expertise technique et mes compétences pour apprendre plus rapidement à utiliser les leviers technologiques.

Jean-Baptiste Caillieret Fondateur de JBC-EXCELSIOR et créateur du programme Impac’Temps

PODCAST ENTREPRENEURIAT productivite

Responses

#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#
#user_avatar#
#comment_user_firstname#
#commented_time#
#commented_content#